Publié par David

The Coolege.

The Coolege.

J'aimerais vous présenter le groupe The Coolege, peut-être déjà que vous en avez entendu parler !? The Coolege représente un savant mélange entre le rap de Wilow Amsgood, la musique électro de Digikid84 et le tout est mis en image par l'oeil bionic de Monsieur SJD…

Pour faire court, si The Coolege décidait de faire un album long format, on pourrait y retrouver en toute cohérence Booba, Kavinsky et François Feldman.

Voici le clip de leur single « Brothahood », 1er extrait d’un mini-album à paraître prochainement :

The Coolege - Brothahood M/V.

Ils étaient trois mais ils ne le savaient pas encore. C'était en 2008. Le premier enregistrait des freestyles sur des chansons de Sébastien Tellier, The-Dream ou Amy Winehouse. Le second décortiquait des vinyles d'électro-funk oubliés. Le troisième mettait les dernières touches à sa première collection de fringues. Wilow Amsgood. Digikid. SJD. Trois types que Myspace a rapprochés, mais dont on jurerait qu'ils se vannent depuis la maternelle. Trois potes pour qui la musique, le graphisme ou la mode ne sont pas des univers hermétiques, mais des outils inventés pour leur permettre d'extérioriser un maximum d'idées. Trois amis réunis par des fascinations communes, et l'envie de devenir bien plus que la somme de leurs personnalités respectives.

Nous sommes en 2013 et le trio avance en bloc compact. The Coolege, le groupe, c'est eux, mais c'est aussi un crew plus grand,composé de musiciens, vidéastes, créatures créatives et tout ceux qui voudront bien les suivre... Un gang, paraît-il. Une famille, ça y ressemble. Quelque chose de beaucoup plus fort, ça le devient.

Incarnation musicale d'un groupe protéiforme, le mini-album The Coolege, fait le trait d'union entre Wilow Amsgood, Digikid84 & SJD. Personnage insaisissable du rap français, Wilow continue sur sa lancée, lui qui sautille de la pop au rap avec une curiosité qui confine presque à la schizophrénie. Digikid84, quant à lui, reste un adorateur des claviers eighties à la sensualité synthétique. Enfin SJD, architecte visuel et véritable source de création et d’inspiration, il met en scène et élargit les frontières de l’univers du groupe.

Leur terrain de jeu est immense – ne leur parlez surtout pas de mangas, ils ne pourront plus s'arrêter – et ce EP n'est qu'un aperçu de leur complicité naissante. Ces trois-là vivent dans un monde où rien n'est plus cool qu'un solo de saxophone et où les ambitions d'adulte restent propulsées par des rêves d'enfant. Un monde où la musique s'écoute sur une autoroute imaginaire, au volant d'une Testarossa pixellisée, vers un horizon beau comme un générique de fin. Si Wilow, Digikid84 & Joel décident à faire un album long format, ils pourraient inviter en toute cohérence Booba, Kavinsky et François Feldman. Ils en sont capables, et ça aurait de la gueule alors croisons les doigts – ce sera notre manière de rejoindre le gang.

The Coolege. C'est avant tout une histoire de Soeurs et de Frères...
The Coolege. C'est avant tout une histoire de Soeurs et de Frères...

The Coolege. C'est avant tout une histoire de Soeurs et de Frères...

Commenter cet article